NOTRE ACTION

Une coopération

internationale

contre

l’agroterrorisme

Contre l’agroterrorisme, l’OIE, la FAO et INTERPOL unissent leurs forces. Pour protéger les pays et améliorer leur résilience face à de potentielles attaques, les trois organisations ont lancé un projet de renforcement des capacités qui aboutira en 2021.

Dans un contexte international marqué par l’incertitude et l’instabilité, protéger les animaux contre l’utilisation malveillante d’agents biologiques toxiques est essentiel au maintien des sécurités alimentaire et sanitaire mondiales. C’est pourquoi l’OIE, la FAO et INTERPOL travaillent sur un projet commun : « Renforcer la résilience face à l’agroterrorisme et à l’agrocrime ».

 

Une coopération internationale pour la sécurité

Signé en octobre 2018, le projet issu du nouveau consortium OIE-FAO-INTERPOL est mis en œuvre jusqu’à 2021. Son but : accentuer la résilience mondiale contre l’agroterrorisme dans trois régions prioritaires : l’Afrique du Nord, l’Asie du Sud-Est et le Moyen-Orient. Ses moyens : le renforcement de capacités des acteurs de terrain et une meilleure coordination des secteurs de la santé animale et des forces de l’ordre.

La mise en œuvre du projet se déroulera en trois phases : une première phase d’études et d’évaluations, une deuxième de formations et une troisième de coordination internationale. La tenue d’une Conférence mondiale sur la gestion des urgences pour restituer et partager les connaissances accumulées au cours de sa mise en œuvre clôturera ce premier projet du genre.